Coaching personnel pour hommes ou femmes, étudiants, Responsables d'équipe,ou de famille, cadres, managers, ou dirigeants de PME. Ce site offre une approche du coaching par les neurosciences, le fonctionnement de la mémoire à long terme et les instincts de survie. Une démarche inspirée de la TCC ou Thérapie Cognitive et Comportementale. Fort de son expérience des hommes, des femmes, de l'entreprise, de l'industrie et de l'organisation, un coach qualifié, diplomé de l'école Transformance, vous accompagne en ligne au téléphone, par mail ou en entretien direct sur cinq entretiens pour apprendre à faire autre chose, autrement... une autre vie. Accueil > Liens

L'espace Coach

"Qui gravit la montagne ne peut voir la montagne" ce proverbe chinois est devenu l'emblème de nombre de coachs désireux de convaincre tous ceux qui sont aux prises avec les chemins escarpés de la vie professionnelle de la nécessité d'un .conseil extérieur...
La complexité croissante des situations professionnelles, la multiplication des cheminements, bien plus souvent horizontaux que verticaux comme hier, leur ponctuation de ruptures plus fréquentes ont certes transformé la donne des carrières individuelles...

http://www.coachfederation.org
http://www.sfcoach.org

Nos partenaires

http://www.homeophyto.com

http://www.linternaute.fr

http://www.objectifbeaute.com

http://www.femsante.com

http://www.parent-solo.fr

http://www.annuaire-au-feminin.net

http://www.speak-up-formation.com

http://www.capax.fr

http://michelecreoff.free.fr

http://www.aufeminin.com

http://www.boitealivres.com

http://www.salonfemmes.com

http://www.audit-interne.fr

http://www.aux-femmes.com

Les sites des parents solos

http://www.parent-solo.fr/

http://www.divorceoumonop.com

www.bebe.ch

Ceux qui ont promu l'idée...

http://www.stauffacher.ch/

http://www.linternaute.com

http://www.nrco.com

Les blogs liés

http://zenouveaumonde.canalblog.com

http://monjob.canalblog.com

Divers...

 Mon Incroyable Job (orientation, offres d'emploi)
Le premier site d'orientation et d'offres d'emploi spécialisé dans les métiers aventure, atypique, passion ou simplement différents

logo webnotes    Mega recherche    santé medecine maladie    Annuaire de site internet    Guide Web - annuaire gratuit    Annuaire2site.com    Annuaire généraliste     Jok Concept Recherche et Dévelopement     Annuaire    France Relations Annuaires    Disponible.biz    referencement site    referencement    Jok Concept Recherche et Dévelopement     Le portail féminin   

La presse en parle : Entreprise & Carrières : 28/2/2000

Accompagnement : Le coaching en question

Le coaching de dirigeants ou de responsables se développe de plus en plus dans les entreprises françaises. Mais qui sont ces prestataires et quelle est leur légitimité à proposer du coaching ? Les réponses restent approximatives.
Qu'est-ce que le coaching? Pourquoi cette méthode connaît-elle un tel succès? Qui sont les coachs? Comment travaillent-ils? Quelles sont leurs références? Quelles sont leurs constructions intellectuelles ? Quel est leur rapport au pouvoir? Comment éviter la "gourouïsation"? Comment choisir son coach? Autant de questions auxquelles une trentaine de coachs et clients de coachs ont tenté d'apporter des réponses lors de deux jours de séminaires organisés par le Club Stratégies, les 17 et 18 février derniers. Vu l'étendue du questionnement, les réponses sont loin d'êtres unanimes et définitives. Extraits des échanges.
Ni mage, ni réducteur de tête. Pour Sophie Soria, conseil en accompagnement professionnel, le coaching aide à atteindre ses objectifs, mais ne doit être ni une thérapie, ni une psychanalyse sauvage. Le coach n'est ni un hiérarchique, ni un mage, ni un réducteur de tête. Il doit savoir et faire savoir, tout en restant modeste et lucide. Toujours selon Sophie Soria, coach et coaché doivent s'engager dans une démarche respectant certains points: aucun jugement, aucun retard d'horaire, assiduité, confidentialité vis-à-vis de l'entreprise, implication du coaché, fibre participation et expression de celui-ci, développement de. l'autonomie de la personne, adaptation permanente du coach. Yvon Minvielle, sociologue du travail et consultant en entreprises, constate que la demande sociale, individuelle ou provenant des entreprises en matière de coaching est réelle et indéniable. Mais il s'interroge sur cet emballement. Selon lui, les techniques utilisées par les coachs sont le plus souvent tout à fait classiques ( psychanalyse, psychologie, PNL, analyse transactionnelle, gestion des émotions, langage du corps ... ). Rares sont les nouvelles démarches. " Le coaching ne serait-il alors qu'un nouveau marketing de vieilles choses? " La seule nouveauté étant le recentrage de la démarche sur un individu, alors qu'il y a une vingtaine d'années, ce travail était plus volontiers fait sur des groupes. Aujourd'hui, la valeur du groupe étant socialement et intellectuellement dégradée, c'est l'unité individuelle qui est valorisée par cette nouvelle forme d'accompagnement. La pratique et le processus seraient différents, pas le contenu. Et Yvon Minvielle de critiquer l'attitude de certains coachs qui, face à l'ampleur alléchante du business, évitent de se questionner sur leur rôle vis-à-vis du pouvoir de l'entreprise, des conflits, de la hiérarchie...
Déontologie et label. François Arfel, coach, reconnaissant la pertinence de ces interrogations, affirme qu'une partie des réponses réside dans la construction de la Société française de coaching (SFC), une association réunissant environ 250 coachs volontaires pour partager une même déontologie. La SFC dit ne pas vouloir et ne pas pouvoir se prononcer sur les références théoriques et les méthodes utilisées par les coachs. Vu le nombre d'écoles de références et de pratiques, un jugement serait absurde et impossible. La SFC ambitionne néanmoins de mettre sur pied une sorte de label qui serait attribué par des pairs. Autre point crucial soulevé par l'association: l'importance de la propre formation professionnelle des praticiens du coaching Cette position ne satisfait pas tous les acteurs. et observateurs du coaching. Deux écoles s'affrontent. Certains souhaiteraient un cadre plus précis à l'exercice de cette activité, avec une reconnaissance et un contrôle des pouvoirs publics en termes de métier, de formation initiale et de convention collective... D'autres ne veulent rien de tout cela, craignant une "administratisation" de cette activité. Ils proposent de laisser le marché se développer et que les clients soient responsables de leurs actes.
Et le marché se développe bel et bien. François Arfel estime qu'une certaine crise de l'outplacement favorise l'éclosion du coaching: les entreprises remplacent l'accompagnement de la personne après sa perte de poste, par une gestion pas à pas de la personne à son poste.
La référence à l'entreprise est ici primordiale et au centre d'un débat central:que doit le coach à l'entreprise et que doit-il au coaché? Souvent, c'est l'entreprise qui décide d'offrir un coach à un salarié, un haut potentiel ou un responsable en fin de parcours le plus souvent. Selon François Arfel, la très grande majorité des cas de coaching reposent ainsi sur une relation tripartite: coach-entreprise-salarié.
Après les interrogations sur les fondements du coaching et la pertinence des coachs, Nicole Raoult, consultante et animatrice d'un groupe de réflexion sur le coaching, pose finalement la question des effets: " A quoi sert le coaching en termes économiques et financiers pour l'entreprise? Si le coaching apporte au patron une confiance en soi tant mieux, mais est-ce le but du jeu ? (Cela ne sert à rien, si cela n'a pas d'influence sur le business! " là encore, peu de réponses. "Les coaches doivent-ils être payés en actions pour preuve de leur efficacité? " poursuit Nicole Raoult. Aux Etats-Unis, les Business Angels qui placent leurs capitaux dans des entreprises naissantes font également oeuvre de coach pour les dirigeants de cette entreprise. Leur gain final rémunère à la fois leur prise de risque financier et la qualité de leurs conseils. N'est-ce pas un modèle intéressant? Qui est prêt à s'y engager? Un seul coach présent lors de ce séminaire a déclaré avoir engagé tout récemment ce genre de démarche avec une entreprise, sans savoir exactement où cela le mènera, mais il accepte a priori de jouer le jeu.
Terminologie. Une histoire de terminologie pour finir: Marie-Christine Thibault, coordinatrice du DESS " Fonctions d'accompagnement en formation " à 1'université de Tours a interrogé 15 étudiants américains présents sur le campus, sur le sens du terme coach. Tous ont donné le sens d'origine de ce terme: "entraîneur sportif" mais ils ne l'avaient jamais entendu dans le sens d"'accompagnateur de responsable dans le cadre de ses fonctions". Une consultante-coach travaillant beaucoup avec les Etats-Unis a d'ailleurs précisé que son activité y était plutôt qualifiée de feed-back giver. Attention aux faux amis, disent les professeurs d'anglais. Dans le cas de la mode du coaching, cette méfiance vaut bien plus pour une question de contenu, de méthodes et d'objectifs visés, que pour une question d'appellation.

Laurent Gérard